Japan Expo Sud - 28 Février au 1 Mars 2020 Marseille Chanot
Publicité
Animation

Fudokan

Kendô ou iaidô : l’association Fudokan vous attend sur les tatami de Japan Expo Sud pour vous présenter les arts martiaux qu’elle enseigne et surtout pour vous les faire essayer !

Publié le

Présentation & activités

L’association de kendô marseillaise Fudokan rayonne sur la région grâce à bientôt 30 ans d’existence et a même acquis une dimension internationale grâce à ses liens avec l’Université d’éducation physique d’Osaka et ses professeurs.

À Japan Expo Sud, elle propose pendant les 3 jours des démonstrations d’arts martiaux liées au sabre japonais : kendô et iaidô. Venez vous initier à ces disciplines grâce à l’équipe d’experts présente pour dispenser son savoir et ne manquez pas leurs impressionnantes démonstrations. 

Kendô

 
 

Le kendô est une forme d'escrime au sabre à deux mains où l'emploi de matériel adapté (arme en bambou, armure de protection) permet de mener les assauts de façon réelle. Les pratiquants sont appelés kendoka (peu usité au Japon) ou kenshi. Le kendô se pratique dans un dôjô : une salle équipée d'un plancher.

Le kendô est pratiqué aussi bien par les hommes que par les femmes, et les entraînements sont souvent communs. Des compétitions féminines existent mais il n'est pas rare de constituer des équipes mixtes lors de championnats.

Grâce aux protections et à l'absence de contacts physiques violents et de chutes, le kendô peut se pratiquer à partir de 5 ans et jusqu'à plus de 80 ans. Il n'existe pas de catégories de poids et les pratiquants ne portent aucun signe extérieur de leur grade.

Iaidô

L'essentiel de la pratique du iaidô consiste à apprendre et exécuter des kata (séquences de mouvements précis). Ils démarrent soit debout (tachi iai), soit à genoux au sol (seiza), soit avec un seul genou au sol (tate hiza). Ces formes constituent autant de supports à l'enseignement et permettent la transmission de l'ensemble des techniques d'une école.

Ces kata se composent à la base des quatre mêmes étapes :

  • dégainer et première coupe (nukitsuke ou nukiuchi)
  • coupe principale (kiri tsuke ou kiri oroshi)
  • nettoyage de la lame (chiburi)
  • rangement de la lame dans le fourreau (notô)

Un autre mouvement fait partie de nombreux kata selon les écoles : furikabutte, l’action de "brandir le sabre". De nombreuses variantes sont ajoutés dans certains kata.

Les kata induisent des notions fondamentales propres à tous les budô :

  • zanshin : la vigilance active, le ressenti, la perception de l'environnement
  • seme : la menace, construction de l'attitude exprimant la capacité de réaction instantanée
  • metsuke : le regard global, non focalisé, perception visuelle large
  • kokoro : le cœur, l'esprit, l'audace, l'honnêteté, la sincérité 

 

Retrouvez Fudokan sur www.fudokan-marseille.com

Tags :

  • Sports
  • Culture & traditions

Suivez-nous

Publicité

Japan Expo Aime

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Connectez-vous !
Connexion
Ou
Mot de passe oublié